Le guide de votre bien-être à domicile

Actualités

Réussir une bonne tisane : ce qu’il faut retenir

Pour réaliser une tisane dans les règles de l'art (et donc, maximiser ses bienfaits), il est essentiel de respecter quelques règles simples:
• Achetez des plantes séchées de qualité. Celles-ci se vendent surtout dans les magasins bio : vérifiez que la norme AB (pour agriculture biologique) apparaît sur le sachet, et cherchez aussi un label Ecocert ou Nature et Progrès. Le mieux, c'est de favoriser les producteurs locaux : les plantes seront d'autant plus fraîches ! Une « bonne » plante séchée est colorée et « croustille » sous les doigts : fuyez les plantes noirâtres et quasi-pulvérisées ! Vous préférez cueillir vos plantes vous-mêmes ? Attention : sans formation adéquat, il est facile de confondre les espèces. Demandez conseil à un spécialiste (pharmacien, phytothérapeute, naturopathe...) avant de vous empoisonner...
• Respectez les méthodes de préparation. Petite leçon de vocabulaire : les infusions et les décoctions entrent dans la famille des tisanes. L'infusion est réservée aux éléments fragiles (fleurs, pétales, feuilles...) : il s'agit de faire bouillir l'eau puis de la verser petit à petit sur la plante. On laisse infuser 5 min puis on filtre. La décoction, elle, concerne plutôt les éléments durs (racine, graine, tige, écorce) : on fait bouillir l'eau avec la plante durant 5 minutes, puis on filtre.
• Faites attention aux contre-indications. Les plantes, c'est comme les médicaments : certaines peuvent provoquer des effets secondaires. Ainsi, le millepertuis est contre-indiqué lorsqu'on consomme des anti-dépresseurs, le coquelicot est interdit aux personnes allergiques aux substances opiacées et la grande bardane est déconseillé aux personnes qui souffrent de calculs urinaires. En cas de doute, n'hésitez pas à demander conseil à votre médecin généraliste ou à votre phytothérapeute.
• Équipez-vous (un peu). Réaliser ses tisanes-santé, ça demande un peu de matériel. Le minimum syndical : un thermomètre, une petite casserole et un chinois (une petite passoire très fine). Si vous souhaitez cueillir et sécher vos plantes vous-mêmes, vous aurez besoin d'une pièce aérée et non-exposée au soleil, de draps blancs et de cagettes en bois. Impossible de conserver les tisanes plus de 24 heures : le mieux, c'est de préparer juste ce qu'il faut pour la journée...
• Soyez patiente. On a dit « tisane aux plantes », pas « miracle » ! Laissez le temps aux plantes d'agir... Au moins une semaine.